7 façons de garder le calme face au stress

La capacité à rester calme lorsque nous sommes sous pression a un impact très fort sur la productivité. Des études ont démontré que l’une des caractéristiques des personnes de succès est justement celle de maintenir le calme et le contrôle de leurs émotions dans des situations de stress important.

Un peu de stress est nécessaire. Si nous n’avions pas d’échéances à respecter ou de problèmes à résoudre, nous ne ferions strictement rien! Le problème se pose quand le stress se prolonge et porte avec lui d’autres problématiques comme l’anxiété, l’agitation, la tristesse, en sabotant notre vie et celle des autres.

Alors comment faire pour affronter le stress ?

Certains de ces conseils vont peut-être vous paraître évident. Le vrai défi consiste à avoir la lucidité et l’énergie de les mettre en pratique lorsque les moments de grand stress arrivent.

Voici 7 façons de garder le calme quand la pression monte !

      .  Appréciez ce que vous avez :

la gratitude est un « muscle » que nous devrions utiliser tous les jours. Il y a d’innombrables « dons » qui nous entourent, mais très souvent nous ne prenons pas le temps nécessaire pour nous arrêter et les apprécier. Quand nous exprimons la gratitude, nous choisissons d’avoir une conscience d’abondance ; nous nous alignons avec le flux de la vie et nous nous rendons compte que la situation n’est pas aussi tragique que nous le pensons !

  • Ne vous demandez pas : « Et si … »

Combien de temps passons-nous à nous  pré-occuper pour des choses qui la plupart du temps ne se manifesteront pas, ou sur lesquelles nous n’avons pas le contrôle ? Les personnes de succès le savent bien : se pré-occuper est une perte d’énergie inutile. Plus vous passerez de temps à vous pré-occuper de ce qui pourrait se produire, moins vous pourrez vous focaliser sur ce que vous pouvez faire maintenant pour vous calmer, et reprendre en main la situation.

  • Pensez-positif :

Penser positif nous permet de lâcher prise sur une partie du stress et d’occuper le cerveau avec des pensées gaies et utiles. Quand nous sommes de bonne humeur et que tout va bien, il est relativement facile de penser positif. Mais il est plus difficile d’y parvenir quand nous avons une masse de problèmes à affronter et que le cerveau est empli de pensées négatives. Dans ce cas, l’idée est que, à la fin de la journée, vous pensiez à 2 ou 3 choses positives qui vous sont arrivées, même si apparemment insignifiante (le sourire de la caissière, un café pris sur le pouce avec un collègue etc.). Vous pouvez aussi penser à quelque chose que vous avez programmé et qui vous fera vraiment plaisir ! L’important est d’avoir une pensée positive avec laquelle substituer la négative.

  • Déconnectez-vous :

Vous rendre disponible 24 heures/ 24, 7 jours/7, signifie être en proie au stress. Eteindre son téléphone, se déconnecter pendant quelques heures d’internet ou des social networks nous donne une bouffée d’oxygène ! Commencez à petites doses, en profitant par exemple de moment où vous avez le moins de probabilité d’être appelé, par exemple, le dimanche matin. Quand vous vous rendrez compte des résultats concrets de cette action très simple, il vous sera plus facile de réclamer un temps de pause et de vous déconnecter du monde.

  • Dormez !

Quand on arrive à bien dormir, on est lucide et assuré sur les choses à entreprendre. Ne sacrifiez pas les heures de sommeil dont vous avez besoin, même si vous avez des projets ou des pensées qui voudraient vous les retirer !

  • Utiliser la respiration consciente :

La respiration est la seule fonction sans laquelle nous ne pouvons survivre au-delà de quelques secondes. Nous pouvons jeûner pendant quelques jours, nous pouvons rester sans boire pendant 3 jours environ, nous pouvons ne pas dormir au-delà de 24 heures sans endommager les circuits cérébraux. Mais nous ne pouvons rester sans respirer plus de 3 mn !

La respiration est un pont entre le conscient et l’inconscient. C’est l’une des rares fonctions du corps sur laquelle nous pouvons agir consciemment : si nous le désirons, nous pouvons ralentir ou accélérer notre respiration, la rendre plus  large ou plus profonde. Mais la respiration continue de fonctionner seule aussi sans que nous ayons à y penser.

Une respiration pleine permet de réaliser un massage tonifiant pour les organes internes et les muscles abdominaux ; elle se révèle utile dans la plupart des cas d’hypertension et d’anxiété.

Chaque fois que vous vous sentez tendu, nerveux ou préoccupé, prenez le temps de porter l’attention sur votre respiration. Imaginez que toutes les émotions et pensées négatives du moment sortent avec l’expiration, et que le calme, la sérénité et la lucidité entrent avec l’inspiration. La respiration consciente produit un effet immédiat et peut être pratiquée à n’importe quel moment.

  • Faites-vous aider :

Chacun de nous est capable de faire quelque chose mieux que n’importe qui  d’autre. Et nous tous, devrions avoir l’honnêteté de reconnaître qu’il y a des choses que les autres font mieux que nous! Savoir demander de l’aide et avoir un groupe d’amis ou de collaborateurs disposés à nous aider est un support fondamental pour notre bien-être psychique et physique. Personne ne fait jamais rien seul. Même le simple fait de pouvoir parler à quelqu’un de ce qui nous inquiète est d’une grande aide car cela nous permet de « vider » notre cerveau et de nous alléger le bagage émotionnel.

Ecouter l’avis de quelqu’un qui n’est pas concerné directement par notre problème nous permet d’accueillir de nouvelles solutions qui nous n’aurions pas remarquées auparavant.

Demander de l’aide et porter sa confiance envers une autre personne est aussi une façon de renforcer nos relations interpersonnelles.

Et vous, comment gérez-vous les situations stressantes ? Avez-vous déjà testé un de ces conseils ?..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 1 =